Nouvelle thérapie à la clinique Physergo: la neurocryostimulation

  • 16 novembre 2014

La neurocryostimulation est une innovation thérapeutique validée par la communauté scientifique et par ses publications!

À qui s’adresse la neurocryostimulation?

La neurocryostimulation est un traitement que nous qualifions de neurochimie et qui sert d’alternative à la prise de médication pour la douleur et l’inflammation en phase aiguë ou chronique.

Comment ça fonctionne?

Cette technique engendre une réaction associant:

  • le froid à très basse température (-78 degrés celcius)
  • une vitesse de refroidissement sous pression
  • une onde de choc de 400 Hz

Cette réaction est un choc thermique qui provoque un réflexe au niveau du cortex dont l’objectif est de réguler l’équilibre local.

Les bienfaits

La neurocryostimulation agit sur 4 effets physiologiques:

  • Analgésique (douleur)
  • Vasomoteur
  • Anti-inflammatoire
  • Myorelaxant

Effet sur la douleur (analgésique)

La diminution sous l’effet du froid de la conduction de l’information au Cortex amènera une réduction immédiate de la douleur. Le traitement de la douleur d’origine périphérique sera efficace pour une durée minimale de 3 heures. Dans de nombreux cas , elle disparaîtra complètement. Si la douleur revient, alors il ne s’agira pas uniquement d’une douleur d’origine périphérique, mais également d’une douleur d’origine inflammatoire , mécanique, voire infectieuse.

Effet vasomoteur

Cette réponse circulatoire due a l’activation du réflexe vasomoteur est très importante , notamment dans la vasodilatation profonde qui sera fortement accélérée. Nous avons 2 actions; Une action sur la circulation sanguine Une action sur la circulation lymphatique

L’effet anti-inflammatoire

Il s’ agit d’un effet majeur qui agit de 2 façons:

  • par régulation de la circulation sanguine permettant une limitation de la production enzymatique
  • par limitation de la synthèse de certaines métallo protéases

Effet myorelaxant

L’ évolution de la connaissance des réaction physiologiques apportée par une cryothérapie très basse température sur la fibre musculaire nous amène a changer nos habitudes thérapeutique. En effet, nous avons constaté que la fibre musculaire se relâchait de façon importante sous l’effet d’une très basse température . Le mécanisme physiologique de la détente de la fibre musculaire n’est pas entièrement expliquée. Il nécessitera toujours l’application de protocole particulier.

Les indications

  • La traumatologie: luxation, entorse, plaies, claquage musculaire, fracture du talon, tendon d’Achille, prothèse totale de hanche et du genou
  • La rhumatologie: fibromyalgie, tendinite, bursite, ténosynovite, périostite, torticolis, arthrose, maladie de dupuytren de quervain, de Morton, polyarthrite rhumatismale, névralgie, lombalgie chronique, épine de Lenoir.
  • La neurologie: à la suite d’une hernie discale opérée, sciatique aigue (traitement de la douleur), zona, algodystrophie.

Les contre indications

  • L’allergie au froid
  • La cryoglobulinémie
  • Troubles de sensibilité cutanée
  • Syndrome de Raynaud

CONCLUSION

La cryothérapie gazeuse hyperbare est une innovation thérapeutique validée par la communauté scientifique et par ces publications.Toutefois, il est important pour les professionnels de bien faire la différence entre le refroidissement local par différentes techniques telles que la glace , les sprays,ou l’aérothérapie par air pulsé qui resteront des adjuvants thérapeutiques, et la neurocryostimulation qui sert de traitement de NEUROCHIMIE, comme alternative à la prise médicamenteuse.

Copyright physergo 2016